La différence entre le tannage minéral et le tannage végétal

La différence entre le tannage minéral et le tannage végétal

Le tannage minéral se fait avec des des minéraux, tels que l'aluminium, le chrome ou le zinc. Le tannage végétal, en revanche, utilise des substances extraites de plantes, comme l'acacia, l'écorces de chêne ou de mimosa. Le tannage végétal est plus lent que le tannage minéral et donne souvent un résultat plus doux au toucher, mais cela dépend également du type de tanins utilisés et de la qualité de la peau. Le tannage végétal est généralement considéré comme étant plus respectueux de l'environnement que le tannage minéral.

Les avantages du tannage végétal : 

  1. Écologique : le tannage végétal ne produit pas de résidus polluants.
  2. Durable : le cuir tanné végétal est plus résistant et durable que le cuir tanné de façon minéral.
  3. Hypoallergénique : le tannage végétal ne contient pas de produits chimiques qui peuvent provoquer des réactions allergiques.
  4. Respectueux de la peau : le tannage végétal permet de conserver les propriétés naturelles du cuir, ce qui le rend plus souple et confortable à porter.
  5. Artisanal : le tannage végétal est souvent réalisé de manière artisanale, ce qui en fait un choix éthique pour soutenir les petites entreprises locales.

Les avantages du tannage minéral : 

  1. Rapidité : le tannage minéral est plus rapide que d'autres méthodes de tannage, ce qui en fait le premier choix pour les tanneries à coût modéré.
  2. Contrôle des coûts : le tannage minéral est moins onéreux que d'autres méthodes de tannage, en particulier celles qui utilisent des agents de tannage végétaux.
  3. Résistance à l'eau : le cuir tanné de façon minéral est plus résistant à l'eau que le cuir tanné de façon végétal, ce qui le rend idéal pour les produits qui risque d'être exposés à l'eau.
  4. Durabilité : le cuir tanné de façon minéral est généralement plus dur et plus résistant que le cuir tanné de façon végétal, ce qui le rend idéal pour les produits qui subiront une utilisation intensive.

 

Retour au blog
1 de 3